Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SPIRITUALITE DES SOEURS DE LA DOC

PÈRE MOUGENOT : MAISON SAINT JOSEPH, SON RÔLE !

6 Juin 2018 , Rédigé par SPIRITUALITE DES SOEURS DE LA DOC.over-blog.fr

Entretiens familiers

Maison de Saint-Joseph

Entrée des premières Sœurs dans cette sainte retraite

C'est l'ouvrage du Seigneur, nos yeux le voient avec admiration Ps. 117. Verset 23.

Après Dieu, nos bien-aimées Sœurs, déjà nous vous l'avons dit, c'est à saint Joseph que nous devons la maison dont notre chère Congrégation vient d'être dotée. Nous nous sommes adressées à lui pour l'obtenir; c'est lui qui a traité cette importante affaire, et qui, avec votre concours généreux, l'a fait réussir bien au-delà de nos espérances. Il est donc bien juste, nos très chères Filles, de vous inviter à vous unir à nous, pour rendre un solennel hommage à notre céleste Intercesseur. Proclamons unanimement son pouvoir auprès de Dieu, et déposons à ses pieds le tribut de nos cœurs reconnaissants. Que cette maison, qui est la sienne, porte son nom chéri, et que le culte qu'il y recevra, l'engage à protéger spécialement, pendant la vie et surtout à la mort, les enfants de la grande famille qui viendront achever leur carrière dans ce saint et agréable séjour.

Au petits des oiseaux, Dieu donne la pâture, Et sa bonté s'étend sur toute la nature.

Mais que ne fait-il pas pour nous, nos chères Sœurs, ce Dieu dont nous sommes les enfants privilégiées! Il nous a choisies, au printemps de nos jours, pour être les épouses de son Fils bien-aimé, enseigner sa doctrine aux jeunes générations, et leur apprendre par nos paroles et nos exemples à aimer Dieu, leurs parents, le prochain, leurs devoirs, toutes les vertus; puis, quand cette noble tâche sera remplie, que nos forces cesseront de servir notre zèle et notre dévouement, que le travail pèsera péniblement sur notre tête, que, fidèles observatrices de la sainte pauvreté, nous aurons abandonné à la bonne Providence le soin du lendemain, qu'enfin nous serons arrivées au soir de la vie, nous irons jouir de la paisible retraite que nous a préparée Celui pour lequel nous aurons tout sacrifié. Là, nous n'aurons plus qu'un soin, celui d'embellir notre âme en la préparant au voyage de l'éternité. Là, sous des voûtes silencieuses, nos derniers jours s'écouleront calmes et purs. Ainsi que le laboureur, nous nous reposerons après le travail: comme lui, nous avons porté le poids du jour et de la chaleur, creusé les sillons, semé avec larmes, écarté les ronces et répandu nos sueurs sur un terrain souvent bien difficile à cultiver; mais plus heureuses que l'homme des champs, notre

récompense est assurée, puisque Dieu l'accorde à la bonne volonté, à la pureté d'intention, lors même que la moisson serait nulle ou peu abondante.

C'est dans le beau mois où tant d'âmes pieuses, de concert avec la nature, les fleurs et leur parfum, se plaisent à redire un hymne d'amour et de reconnaissance à la Reine des Cieux, que saint Joseph ouvrit les portes de notre sainte Retraite; c'est donc aussi à la protection de sa gracieuse Épouse que nos bonnes Sœurs doivent l'avantage d'être admises dans ce saint asile.

Que la Sainte Famille y fasse régner toujours le bonheur et la paix! que sans cesse, Jésus, Marie, Joseph y soient aimés, servis et honorés, et qu'on puisse dire de cette maison ces paroles de Jacob, à la vue de l'échelle mystique:

C'est ici la porte du Ciel !

PÈRE MOUGENOT : MAISON SAINT JOSEPH, SON RÔLE !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article